LUNETTES À CONDUCTION AÉRIENNE

Elles existent sous forme de branches contenant les circuits ou alors on ajoute sur l’extrémité des branches déjà existantes de la lunette un contour d’oreille à l’aide d’un adaptateur. On trouve aussi des branche de lunettes aux extrémités fabriquées sur mesure pour l’emboitement d’une aide auditive.

Ce sont des systèmes peu utilisés dans ma façon de voir les choses, ceci n’engage que mon propre savoir-faire. Les caractéristiques techniques sont les mêmes que pour les contours.

Elles sont le plus souvent utilisées pour le transfert du son par l’intermédiaire d’un microphone qui le capte sur une oreille inexploitable d’un point de vue audiométrique et qui le renvoi par un fil électrique sur l’appareil se trouvant sur le côté opposé qui est meilleure.

LUNETTES À CONDUCTION OSSEUSES

 

Les lunettes osseuses utilisent comme elles le précisent un vibrateur intégré dans l’une ou les deux branches pour exploiter la conduction osseuse du son vers la cochlée. Elles sont de moins en moins utilisées, car inesthétiques et surtout demande une pression du vibrateur sur la mastoïde qui devient douloureuse.
On lui préfèrera, dans la mesure du possible l’implant osseux.